AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
RIT a ouvert ses portes, bienvenue à vous les choux. :coucou:
des bisous d'amour sur vous les petits chats, on vous aime.
venez participer au festival umematsuri pour le plaisir ! :squish:

Partagez | 
 

 spirited away

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: spirited away   Lun 1 Jan - 22:53


ôta aimi, dite mimi la vagabonde
オルゴール

nom -- un petit nom sans aucune prétention pour décorer son minois tout rond, un peu de rose sur ses lippes, un brin de noir sur ses cils, les cheveux aériens, c'est le ôta qui la cloue au sol, lui rappelant qu'elle appartient, qu'elle est quelqu'un. prénom -- le son est doux, aucune forte consonne pour marteler sa langue, ça sonne comme le tintement d'une cloche bercée par les rayons du soleil, basculée de part et d'autre par la brise printanière, aimi qui se transforme en mimi aux joues pêches. âge -- elle a bien grandit, sortit de son corps d'enfant, plus mature moins crédule, toujours les mêmes étoiles scintillant au coin de ses grands yeux...deux globes, deux cartes noires attendant d'être colorées par les pays qu'elle colonisera de sa présence. vingt-trois ans, c'est l'âge un peu bancal, pas tout à fait parfait, mais selon elle satisfaisant, l'âge intermédiaire, entre les diplômes et les mariages. date et lieu de naissance -- hivernale, blanche-neige asiatique, elle vit le jour au petit matin du 22 janvier (Verseau, Verseau, je chante encore), sous les couleurs gelées d'une aube un peu endormie à Kyoto. origines -- japonaise, de haut en bas, de la pointe de ses cheveux corbeaux jusqu'au bout de ses orteils recroquevillés. petit secret familial, les photographies, rangées soigneusement dans le grenier, d'un grand-père décédé aux crocs d'une guerre au vietnam (aimi en piqua une seule pour son carnet d'explorations, encore jeune homme habillé de l'habit du porteur de mort, le sourire dont elle hérita, la cigarette qu'elle aurait voulu allumer et inspirer avec lui). métier/études -- un peu d'argent pour débloquer ses rêves de globe trotteuse, elle travaille en tant que serveuse dans un coffeeshop et utilise ses petits dons en dessin pour illustrer des livres de botanique. statut civil -- libertine, sans attaches, sans regrets. orientation sexuelle -- les hommes la font rougir, leurs touchers la font frémir, elle ne s'est jamais donnée aux sirènes, a toujours été intimidée par les venus. traits de caractère -- indépendante. rêveuse. autonome. mature. aventurière. courageuse. têtue. des airs de sauvageonne. sarcastique. curieuse. créative. patiente. déterminée. protectrice. jalouse. silencieuse. calme - parfois. bordélique. piètre actrice et menteuse. honnête - un peu trop peut-être. grande-gueule. groupe -- twelve. maintheme -- home.

"Live! Live the wonderful life that is in you! Let nothing be lost upon you. Be always searching for new sensations. Be afraid of nothing."

さようなら

collectionneuse de timbres, cartes postales, billes et capsules de bouteilles. possède une grande quantité de fleurs et autres plantes dans sa chambre. a, ce qu'elle nomme, un "carnet d'explorations", un journal fourre-tout qu'elle tient depuis ses huit ans (rajoutant des pages à chaque fois si bien que la couverture en est craquelée). s'exerce à parler plusieurs langues plus particulièrement l'anglais. avait une correspondante suisse durant son enfance. no bra days et veste en cuir plus grande qu'elle. regarde toujours des animes le matin en préparant son petit déjeuner. s'est fait elle-même de petits tatouages parsemés un peu partout sur son corps. a racheté l'appareil photographique de sa grand-mère avec sa première paye (décidant que cette dernière avait plus besoin de son argent qu'elle-même.). se trimbale toujours un bloc-notes et quelques crayons qu'elle finit par perdre, afin de pouvoir dessiner. membre fidèle de la bibliothèque, elle emprunte souvent des poèmes et des livres géographiques. dessine ses propres cartes, sans support, elle peint simplement des émotions, des odeurs, des visages dont elle se souvient de son passage dans une ville. ne finit jamais la dernière clope de son paquet (par habitude, ou plutôt imitation, durant leur jeunesse, ses parents se partageaient leur dernière cigarette.). des bouteilles de verre de limonade sont disposées le long du rebord de sa fenêtre (elle y met ses fleurs, ses pinceaux, des branches...). peur des endroits totalement clos et sombres dévorant ses tripes. dans son portable réside une application lui permettant de communiquer avec des gens partout dans le monde, ces derniers peuvent également poster des images, des musiques ou simplement raconter leur vie dans une sorte de dashboard leur étant consacrée (elle y passe bien trop de temps). intolérante au lactose, elle subsiste principalement grâce aux différents laits végétaux (préférence pour celui à la noix de coco). ne sait clairement pas danser, si ce n'est sautiller. s'habille la plupart du temps de noir et de blanc, les couleurs sont rares dans sa garde-robe recomposée de plusieurs armoires différentes (celle de sa mère, de son père, sa grand-mère, quelques amis, des inconnus d'un soir...).





les flocons de neige embrumaient le paysage recouvrant d'un film blanchâtre tous les objets croisant leur lente descente. Semblables à des plumes ruisselant dans le vide troublant, leur chute était transcendée par le temps...peut-être que le monde s'était-il arrêté de tourner ? Peut-être que juste en cette journée, on n'avait pas prévenu Aimi que l'univers se reposait...qu'il ne fallait plus respirer, plus chuchoter, juste écouter le silence froid de l'hiver installé. Les gris rails, la nature endormie, tout était si calme. Les quelques personnes s'amassant autour d'elle semblaient elles aussi atteintes d'une quiétude fatidique. Un engourdissement général...Le souffle s'abandonnant, s'amassant aux portes de sa bouche, le regard larmoyant par la température ambiante divaguant dans des horizons lointains, tantôt vers un ciel brumeux, voluptueux, tantôt au-delà des bâtiments dans les collines qu'elle ne connaissait que trop bien, c'était son nez qui se faisait mordiller par la frigidité de l'instant, ses joues que l'on griffait. Rougie par de violents baisers, les cheveux noirs secoués par la brise de Janvier, Aimi attendait. Comme à son habitude, les matins d'école, que le train arrive et vienne la récupérer. Huit ans et les petits airs d'indépendance, son sac cachant sa silhouette, ses gants brodés par la grand-mère rassemblant ses doigts sous une laine qui démangeait, les bottes gorgées de grosses chaussettes pour éviter qu'elle ne se mouille les pieds. Elle attendait. Attentive et débordée de minutes (qu'elle tentait de déchiffrer sur le grand cadran surmontant toutes les têtes des grandes personnes), patiente, les sentiments latents...hibernant dans son mini-cœur bondissant. Elle s'était soudain souvenue que le thé, qu'elle s'était préparé aux alentours de cinq heures, voguait dans son thermos aux imprimés Totoro. Un faible sourire émergea du lac de glace, troublant le repos évanescent du moment présent. Elle pouvait déjà sentir le liquide chaud dévalant sa gorge, allumant une allumette dans son ventre, sous son manteau violet...elle pourrait le boire dans le train, assise près de la fenêtre observant le paysage défiler à toute vitesse sous ses yeux. Et alors sentirait-elle son existence la frôler...dans une abréviation de quelques secondes, dans le brouhaha murmuré du wagon, lorsque tout reprendrait doucement vie...timidement pour ne pas réveiller les esprits de la forêt se cachant dans les troncs et sous les racines. Dans les feuillages lorsque le vent venait les caresser, dans le cri d'un oiseau prenant son envol, le craquement du bois humide sous les godasses.


In Amsterdam right now !
sunnylife [08/11/16, 06:58] i wished i was there too ! but i'm stuck in russia
bold_heart16 [12/11/16, 13:08] i'm going there soon too, love from france !

les messages défilaient. Les images s’enchaînaient comme un collier de perles aux origines lointaines, rares et précieuses. Éclairée par la lumière impersonnelle, morne dans l'argenté, de son téléphone, Aimi descendait dans les profondeurs des profils, la nuit lui intimant d'aller dormir. Mais Mimi n'écoutait pas. Elle n'avait pas toujours écouté. A l'école, lorsqu'on lui demandait si elle avait eu de bonnes notes à ce devoir, elle répondait que non et qu'elle s'en fichait au fond. Ce n'était pas important, ou du moins peu. Insouciante, les pieds fourrés dans des bagarres ou des sentiers égarés, il y avait tout un monde à sa portée...elle pouvait sentir son cœur s’enivrer de la grandeur des chose, et de sa petite taille, à lui, qui se démenait si bien que mal à la faire courir, et rire, et puis parfois pleurer. C'était les photographies qui l'intéressaient, puis les plantes des bois s'échouant près de sa maisonnée. L'écran de la télévision, bombé et épuisé de tant d'années de servitude, projetant des souvenirs d'ailleurs...des mémoires volées à des personnes dont elle ignorait jusqu'à l'existence même. C'était intime et universel, ce sentiment d'appartenir à une terre. D'avoir des racines, et des branches pouvant embrasser les voûtes célestes. Intime et universel de sourire à la vue des canaux de Venise, des couleurs de l'Inde et l'océan de l'Islande. Des monuments s'entassant depuis des millénaires, des cultures, histoires tissées par des morts et des vies. C'était étrange de se dire qu'on faisait partie d'un mouvement...que pendant que l'on inspirait l'air tokyoïte, d'autres dormaient en France, ou mangeaient au Brésil. Et tous vibraient sous la même envie de s'échapper. De fuir le quotidien...certains crèveraient pour avoir sa place à elle, sous les néons de la ville nippone...elle s'épuisait chaque jour au travail pour pouvoir danser sous des airs de bossa nova...à la place d'un autre myocarde, d'une autre présence. Et cette personne de Russie rêvant d'Amsterdam, elle songeait à sa place dans ce bout de roche, son métier, son visage, son histoire. Et cette autre personne en France, elle voulait connaître quel était l'odeur des croissants chauds un matin d'hiver, elle voulait savoir réciter leurs poèmes et chanter la bohème sans se tromper. Mimi avait de la chance...elle se le rappelait sans y manquer en se brossant les dents le soir. Les yeux dans les yeux, avec elle-même, elle était à la place d'une autre. Dans le rêve d'une autre. Dans une histoire qu'une autre aurait pu écrire, ou se chuchotait les nuits où la solitude et la routine l'étranglaient.

Mimi avait peur de se lasser. Mimi se lassait inévitablement.
Mimi songeait au renouveau, aux nouveaux parfums, aux nouveaux sourires, aux bras étrangers et aux mélodies exotiques.
Mimi était familière dans le paysage japonais, mais inconnue dans celui européen ou américain.

Aimi...elle ressentait cette vague connexion avec chaque personne qu'elle accostait, ce sillonnage vibrant sous sa poitrine marmoréenne, ce fil rouge accroché à chaque petit doigt...car finalement, on ne pouvait y échapper, nous étions tous des condamnés de la destinée.


deuxième visage

t'aimes quoi dans la vie sinon ? -- britney bitch. plutôt sushis ou ramens ? -- les deux  :kr: . et le forum, tu trouves qu'il est beau comment ? -- méga doux  :pkpk:  :pkpk:  :pkpk:  :pkpk:  :pkpk: . crédits -- son sohee elle-même.

Code:
<buzy>son sohee </buzy> ôta aimi



Ôta Aimi, 23 ans, originaire de Kyoto, serveuse + illustratrice botanique (rêve de prolonger sa branche dans la photographie).
Aimi a vécu avec la brise de la mer secouant ses cheveux, et la rosée de la forêt perlant sur ses joues. On dit que c'est pour cela que sa chevelure est aussi dérangée et sa peau aussi blanche. Aimi, se faisant surnommer Mimi par ses proches, a partagé sa vie entre les livres de géographie de son père, les documentaires (voyages) de la télévision, les mochis de sa grand-mère et les prières de sa mère. Elle fait partie de ces enfants indépendants du Japon, qui s'occupent très tôt de leur famille, de la maison, d'eux-mêmes. Pas la meilleure de sa classe, pas la pire, elle n'a rien de particulier en soit si ce n'est une grande imagination. Rêveuse et tête en l'air, intrépide et tête brûlée, après l'école, elle allait s'aventurer dans la forêt et lire ses bouquins, étudier les "habitations des fées et des gnomes". Souvent seule ou fourrée dans des bagarres, c'était un peu la gamine sauvage du petit peuple. Parents absents, une grand-mère sur le dos, elle a apprit à se débrouiller toute seule et ne rien demander en échange.
Très grand goût pour le voyage, elle décide lorsque son âge est arrivé, de partir en solitaire sur les routes du Japon. Jusqu'à échouer à Tokyo où elle attend de récolter assez d'argent pour partir encore. Aimi, l'haïku, elle ne dure pas, ne s'éternise jamais, bruyante et silencieuse à la fois, mais laisse son parfum un peu partout, ses rires coincés dans toutes les ruelles, ses photographies capturant chaque moment.
Aimi c'est une âme volage, c'est le vent frais et l'odeur de l'herbe coupée. C'est les animés à la télévision, les pieds nus et le riz qui colle au palet. C'est les traditions japonaises rencontrant le caprice de la jeunesse.


Voilà n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, si ça vous inspire quelque-chose, si vous aimez ou pas du tout.
Je suis même preneuse de liens  :muh: à vrai dire, je suis chercheuse de liens  :kyu: donc si jamais, sonnez moi  :perv:

Merci la compagnie  


Dernière édition par Ôta Aimi le Ven 5 Jan - 16:34, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

東京住人

avatar : lee taeyong
multi : tao
crédits : neon astral
messages : 109
date d'inscription : 09/12/2017



âge : la jeunesse qui s'étouffe encore dans sa gorge enragée. juste vingt-deux ans, juste le temps de se laisser mourir.
métier : aucunes aptitudes, aucune volonté; un rien abyssal et encombrant qui l'empêche de courir après l'argent.
les amours : lâches.
quartier : shibuya


MessageSujet: Re: spirited away   Lun 1 Jan - 23:10

t ki ^^



ma vie en vrai trop contente que tu viennes!!!!!!!! bienvenue
comme d'hab tes idées elles sont trop cools et je les aime beaucoup toutes les deux :v: aimi est vraiment douce, et nonoko, tu sais déjà, elle me plaît beaucoup aussi, je pense la préférer un peu parce que je sais que y'a moyen que tu en fasses un super perso (((et puis j'ai peut-être des germes d'idées pour un lien))
bref trop contente
jtm
j'espère tu vas réussir à choisir ieuhdizohdoz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: spirited away   Lun 1 Jan - 23:18

@Shigeru Yasuo a écrit:
t ki ^^















merci merci pour tous tes compliments, trop hâte de pleurer pendant une semaine parce que je saurai pas qui choisir :noo: :noo: :noo: :noo:
en vrai t'es trop cute ouiiiiiiiin :pkpk: encore merci pour ton avis et ton message :muh:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

dahlia noir producer

avatar : kazuki (xaa xaa)
crédits : reiko
messages : 161
date d'inscription : 03/12/2017


(( Fiche -- Liens -- Phone ))

(( congrats you've won ))
the chance to play again


âge : vingt-huit années à se battre.
métier : heureux propriétaire et producteur d'un cabaret, le dahlia noir, à la recherche de talents.
les amours : célibataire, mais troublé.
quartier : shinjuku.


MessageSujet: Re: spirited away   Lun 1 Jan - 23:39

Coucou et bienvenue sur le forum

J'ai lu tes deux petites descriptions et du coup je viens te donner mon avis car je viens juste de faire un DC qui serait susceptible de bien s'entendre surtout avec Nonoko !
Bon, ils ont 6 ans d'écart, mais finalement, ça pourrait peut-être donner une relation frère/soeur en fait ! Tokio (Katô Tokio, avatar Taka de One Ok Rock) a 26 ans, il est chanteur dans son propre groupe et vit sur l'argent de ses parents. Comme Nonoko, il apprécie la musique du coup, puis vivre la nuit pour enchaîner les relations sans jamais se poser. Tokio aime profiter de ce qu'il a et le duo qu'ils pourraient former serait sans doute assez redoutable :v: . A la vérité, je les vois bien carrément se lancer des paris, se perdre de vue souvent mais se retrouver toujours. Peut-être qu'ils auraient pu avoir une relation, le coup d'une nuit aussi ?

Bref, voilà, si jamais tu choisis cette demoiselle, je pense que je viendrais toquer à ta porte pour ce genre de lien avec Tokio :soft:

Aimi serait plus du genre à "plaire" à Masashi qui pourrait tenter de la faire entrer dans son cabaret pour qu'elle travaille pour lui. Il aime les artistes, ceux qui ont de l'expérience, des choses à raconter à travers leurs travaux. Ce serait un lien plus sérieux on va dire :blush:

Voilà voilà ! J'espère avoir participé à ton choix et quel qu'il soit, je viendrais probablement te rendre une petite visite.

A très vite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

東京住人

avatar : kim yeri
multi : miyazaki kentaro
crédits : ilkpsh
messages : 91
date d'inscription : 12/12/2017




--------

All those special times I spent with you, my love
They don't mean shit compared to all your drugs
But I don't really mind, I've got my drugs and that
Like my memories, I don't need that
I'll wait for you, babe, you don't come through, babe
You never do, babe, that's just what you do
Because I'm pretty when I cry


âge : 18
métier : encore assise sur les bancs du lycée
les amours : quelle bonne blague
quartier : bunkyo


MessageSujet: Re: spirited away   Mar 2 Jan - 1:11

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: spirited away   Mar 2 Jan - 1:39

masashi ohlalala merci beaucoup pour toutes tes propositions, elles sont superbes (une petite faiblesse pour celle avec Nono parce que les liens funs big bro/little sis une secrète passion :kyu: :kyu: :kyu: :kyu: )
franchement merci encore, ça me fait trop plaisir :muh:

haru





oui ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

東京住人

avatar : kim ji won
multi : hoa
crédits : queen shady
messages : 247
date d'inscription : 27/12/2017


présentationliens
naotaojudeisao
telinstapokédex


âge : 21 yo
métier : il décroche de tout sauf des étoiles, le soir vend des tickets pour quelques sensations éphémères
les amours : du tout bancal, du à peine réparable
quartier : bunkyō, sa part de tokyo (les horizons sont gris)


MessageSujet: Re: spirited away   Mar 2 Jan - 11:55

salut
j'arrive briser votre nono idylle
:seeu:
ok ce personnage est perf, trop bien pensé et ok y a grave moyen d'se trouver un lien de malade avec maya mais bordel aimi elle est juste géniale, j'en suis tombée amoureuse
genre sa douceur, son côté globe trotteur, ta description giga poétique d'elle, on a tous besoin d'une aimi dans sa vie tbh
bienvenue dans tous les cas
j'ai vrm trop trop hâte de te lire
genre wow t'es beyoncé en +
bref, bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: spirited away   Mar 2 Jan - 15:53

hhhkjklsdfg nono idylle pourquoi ça me fait rire :krkr:

merci beaucoup pour ton avis, je le prends en compte :o3: et merci beaucoup pour tes compliments également (btw ton perso a l'air trop cool ouin)

et oui, jsuis beyoncé enchantée

Revenir en haut Aller en bas
avatar

東京住人

avatar : choi minho.
multi : reiko le boloss.
crédits : neon astral.
messages : 272
date d'inscription : 09/12/2017



âge : 28 ans.
métier : photographe.
les amours : marié - troublé, aimant deux fois trop.
quartier : chiyoda.


MessageSujet: Re: spirited away   Mar 2 Jan - 15:56

oulalala tellement d'idées, c'est trop beau. :luuv:
tout d'abord bienvenue parmi nous petit chat, j'espère que le coin te plaira ! :o1: ensuite, moi j'ai une petite préférence pour aimi, pour same reasons que maya, genre je trouve ça trop intéressant et - j'ai pas plus d'arguments. :rip: " le riz qui colle au palais " ça m'a fait tomber amoureuse. :perv:

- - - - ☆ - - - -

basic instinct -- je sais que je ne rencontrerais plus jamais rien ni personne qui m'inspire de la passion. tu sais, pour se mettre à aimer quelqu'un, c'est une entreprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

東京住人

avatar : jeon jungkook.
multi : //
crédits : queenshady.
messages : 408
date d'inscription : 16/11/2017



âge : vingt-deux ans que le feu brûle, le même incandescent qui traverse les veines.
métier : petit prodige aux doigts de sang qui explosent les cordes & qui composent les mots qui font penser ; qui font s'aimer ; qui font hurler. (guitariste des tokyo b a n s h e e s)
les amours : cœur bien trop maladroit, qui ne demande qu'à savoir aimer - qu'à être aimé.
quartier : //


MessageSujet: Re: spirited away   Mar 2 Jan - 16:09

ptdr alors moi je suis la meuf qui vient contrecarrer tes plans parce que j'ai une petite faiblesse pour nonoko :seeu: idk mais une nana dj ça court pas les forums et je trouve l'idée vraiment chouette, puis ça reste assez calé musique tout ça du coup y'a moyen de trouver quelque chose avec kaze si ça t'intéresse but in fact même aimi est super douce et ses origines, d'où elle vient, la description que tu as faite d'elle est juste :o1:
well c'était le message qui ne sert à rien
bsx
et bienvenue parmi nous :o3:

- - - - ☆ - - - -

take a sad song
and make it better

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: spirited away   Mar 2 Jan - 18:25


vous êtes tous trop mignons mais vous m'aidez trop pas à choisir là, vous êtes trop tentants et tout jsuis ????

je pense me pencher sur Mimi au final, ça fait longtemps que je n'ai pas joué de personnage du genre "douceur sauvage" (d'habitude jfais que des sauvages hjfdjksdfgf). On verra ce que ça donne, puis au pire, jpeux toujours changer de bords hein Wink

merci à tous vous êtes des bons :o3:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

kaze's property

avatar : kunpimook bhuwakul.
multi : kohaku de la rivière, shiki dans les jardins.
crédits : oursblanc. ♡
messages : 637
date d'inscription : 16/11/2017



âge : 22 ans.
métier : leader, chanteur et second guitariste des tokyo banshees.
les amours : invariables - chantier coupable.
quartier : shi-buya.


MessageSujet: Re: spirited away   Ven 5 Jan - 20:06

désolée du retard. I love you ta fiche est gold, ça se lit tout seul - c'est tout joli, tout doux, je suis fan d'aimi. :*-*:

Oulala, bravo petit chat tu as passé la première étape ô combien difficile qu'est celle de la fiche. :musique: La fierté est grande, et la joie aussi. Va pas croire qu'on compte te laisser tranquille pour autant, non, t'as juste à passer dans ces quelques coins, et enfin tu pourras écrire tranquillement. Tout d'abord il te faudra passer dans les recensements puis les liens pour pouvoir poser tes valises définitivement. :shyy: Tu peux aussi faire un tour du côté des portables ainsi que du pokédex !
Du reste, le flood est à ta disposition ainsi que la CB, et n'oublie pas qu'en cas de besoin, le staff est là si tu as des questions.  :luuv:

バイバイ !

- - - - ☆ - - - -

livin' on a prayer -- si tu mourais ce serait comme si on m'enlevait les os. personne ne saurait pourquoi, mais je m'effondrerais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: spirited away   Ven 5 Jan - 20:30

merci beaucoup :o3:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: spirited away   

Revenir en haut Aller en bas
 
spirited away
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
raining in tokyo ☆  :: cimetière :: l'avant :: les fiches-
Sauter vers: