AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
RIT a ouvert ses portes, bienvenue à vous les choux. :coucou:
des bisous d'amour sur vous les petits chats, on vous aime.
venez participer au festival umematsuri pour le plaisir ! :squish:

Partagez | 
 

 Aoi. 脆くも儚く崩れてく。[100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Aoi. 脆くも儚く崩れてく。[100%]   Sam 20 Jan - 2:36


Kanzaki Aoi

nom -- Kanzaki. Comme sa mère. Elle ne se souvient plus de l'époque où son nom était Hirai. prénom -- Aoi. Court, simple. Banal. Et pourtant très doux, et aux sonorités appréciables à l'oreille. âge -- Vingt-deux ans, elle va sur sa vingt-troisième année. date et lieu de naissance -- A Tôkyô, un sept juillet de l'année 1995.origines -- Japonaise pure souche, originaire de la capitale. métier/études -- Violoniste et pianiste de haut niveau. Elle pratique depuis l'enfance. statut civil -- célibataire, Aoi est p't'être trop compliquée pour qu'on veuille d'elle un jour, elle ne sait pas. Et puis de toute façon, elle cherche pas à s'caser. orientation sexuelle -- Hétérosexuelle. traits de caractère -- Sauvage, paumée. Aoi, c'est un peu la tsundere de service, aussi. Il lui faudra du temps pour te donner sa confiance, tu peux la comparer à un kitsune, c'est comme ça qu'on la surnomme depuis l'école élémentaire. Elle est blasée, elle se fiche un peu de l'avis que tu te fait d'elle. Puis de toute façon, t'es p't'être pas si important à ses yeux. M'enfin, c'est ce qu'elle essayera de t'faire gober, puisque quand elle aime, c'est pas qu'à moitié. Mais elle est brisée, fragile, elle est comme un oiseau à qui on a retiré ses ailes. Mais, pense pas qu'elle va pleurer dans ton pull, en te suppliant de la sauver telle une princesse. Ses maux, elle les garde bien ancrés en elle, et montrer ses faiblesses... non. Elle ne peut même pas l'imaginer. Elle est pas tactile, pas trop en tout cas. Faut savoir la supporter, elle, son sale caractère et son hypocondrie. groupe -- mikasa ackerman maintheme -- The lost one's weeping.

私を除けば 、頼むよー

さようなら


君の声を聞かせて.

Un crie aigüe, comme ceux qu’elle garde au fond d’elle, maintenant. Elle a grandi. Mais quand ? Déjà très jeune, elle semblait très adulte. Très mature, en avance sur tout, sur tout le monde, tout le temps. Son enfance, où est-elle passée ? Dans la tombe, avec son père. Certainement.

Elle est très jeune, le téléphone à la maison sonne. Elle monte sur le petit tabouret pour atteindre le fil, et décrocher. Un monsieur à la voix grave, et pleine d’émotion. C’est ce qu’elle a tout de suite pensé. On lui apprend que son papa est parti, qu’il est décédé. Elle n’a pas trop réalisé, pas au début. Elle a compris quand maman est rentrée en pleurant, les yeux larmoyants, les joues toutes rouges. Et surtout quand les jours sont passés, et que papa ne revenait pas et qu’elle ne s’arrêtait pas de le réclamer, de lancer des jurons aux kami. Elle l’a vu, il s’est effacé.


む心を祓はらって.

Sa mère, elle a cessé de manger un moment, elle ne dormait plus la nuit. Son teint était pâle, ses ongles rongés. Ses longs et beaux cheveux avaient fini coupés. Aoi regardait sa mère dépérir de jour en jour. Jusqu’à cette fameuse fois, où elle se fait réveiller aux aurores. « Tu ne respirais plus ! » lui dit sa mère, très angoissée. La sueur au front, elle est transportée à l’hôpital. Tout de suite prise en charge, sa mère discute avec les médecins. Elle affirme que sa fille est malade, qu’elle tombe malade.

C’est le début du cauchemar éveillé.

Aoi, jeune fille pleine d’énergie et quelque peu abîmée par la disparition subite de son père, se retrouve clouée dans un lit d’hôpital de la capitale. Elle y passe des jours, des nuits. Et surtout des examens. Complets. Elle loupe l’école, c’est certainement la chose la moins grave de son histoire. Elle redouble, et sa mère la déscolarise. « Tu es malade. » elle lui répète. « Tu as des problèmes aux poumons. » sa mère, secrétaire médicale, qui décide de déposer une lettre de démission pour prendre soin de sa fille malade. Elle insiste, auprès des médecins. Et elle change d’hôpital, quand elle se rend compte que ceux-ci sont incapables de sauver sa fille. Sa fille qui d’ailleurs, n’écoute que sa mère puisqu’elle reste son dernier parent. Elle se pense malade, puisqu’on lui dit qu’elle l’est.


« Tu as mal… juste ici. » le poing fermé, au lieu de montrer doucement du bout de l’ongle la poitrine d’Aoi, sa mère la frappe violemment. C’est vrai, elle a mal, maintenant. « Oui, j’ai mal… » dit-elle, difficilement. Aoi est une jeune enfant maintenant en âge d’aller au collège. Pour une énième fois, elle va chez le médecin. Cette fois, le diagnostique tombe, sa mère a réussi à persuader les médecins. Et surtout à la blesser au point qu’ils n’y voient que du feu. L’un de ses poumons ne fonctionne plus. Du moins, c’est ce qu’elle pensait. Installée sur la table d’opération, la jeune fille est endormie. Les perfusions transpercent son corps de part et d’autre, les médecins travaillent doucement, calmement. Le poumon est retiré, la jeune fille se réveille doucement.


偽りのキャンバスを 塗りつぶしてくんだ.

Elle se sent affaiblie, mais c’est normal, n’est-ce pas ? C’est à cause des gaz qu’elle a inhalé. Même après plusieurs mois ? Même après plusieurs années ? Ses forces ont longtemps été épuisées dans les touches d’un piano, et sur les cordes d’un violon. À défaut de ne plus pouvoir aller à l’école, Aoi s’occupait comme elle voulait, et surtout comme elle pouvait.

Elle apprendra une fois adulte que la personne malade dans l’histoire, c’est sa mère. Traumatisée par le décès de son mari, il ne lui reste que sa fille. Sans le vouloir réellement, elle l’a blessée pour qu’elle reste à ses côtés toute sa vie. Aujourd’hui, Aoi accorde difficilement sa confiance, elle s’en sort avec une cicatrice au beau milieu de la poitrine, et avec une santé très fragile.


今日も...

Elle est aujourd’hui une excellente musicienne, mais n’ose montrer son jeu qu’à ceux qu’elle considère proches d’elle. Elle est déchirée, et s'empresse d'essayer de recoller les morceaux. Pas pour elle, pour ne pas qu'on la prenne comme quelqu'un de faible. Elle n'assume pas ce qu'elle est, elle n'assume pas ce qu'elle est devenue. Elle en veut énormément à sa mère, me ne peux pas la laisser seule. Elle est maintenant hospitalisée en clinique psychiatrique, et Aoi la visite souvent. Elle lui doit la vie, mais elle lui doit aussi qui elle est aujourd'hui. Elle s'est crée une carapace, et préfère aboyer que se morfondre.


deuxième visage

t'aimes quoi dans la vie sinon ? -- Mes études   (j'étudie le japonais, c'est ce qui m'a fait tomber amoureuse de votre forum aussi (a)) plutôt sushis ou ramens ? -- Les râmen sans la moindre hésitation   . et le forum, tu trouves qu'il est beau comment ? -- Il est beau comme un coeur, j'suis tellement amoureuse de votre design, de votre contexte, de tout !    crédits -- ici.

Code:
<buzy>jeon somin </buzy> kanzaki aoi


Dernière édition par Kanzaki Aoi le Dim 21 Jan - 14:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

東京住人

avatar : cha hakyeon (n - vixx)
crédits : whistle'
messages : 29
date d'inscription : 14/01/2018

âge : vingt-trois ans.
métier : mannequin (ancien danseur de ballet)

MessageSujet: Re: Aoi. 脆くも儚く崩れてく。[100%]   Sam 20 Jan - 9:28

(les études de japonais c'est lien :blush: -10ans derrière moi cc - )

en vrai bienvenue ici :cc:
(mais ton histoire ohlalah :kyu: )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

dahlia noir producer

avatar : kazuki (xaa xaa)
crédits : reiko
messages : 161
date d'inscription : 03/12/2017


(( Fiche -- Liens -- Phone ))

(( congrats you've won ))
the chance to play again


âge : vingt-huit années à se battre.
métier : heureux propriétaire et producteur d'un cabaret, le dahlia noir, à la recherche de talents.
les amours : célibataire, mais troublé.
quartier : shinjuku.


MessageSujet: Re: Aoi. 脆くも儚く崩れてく。[100%]   Sam 20 Jan - 11:41

Bienvenue parmi nous Aoi
Très jolie histoire bien que triste :kyu:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

東京住人

avatar : jeon jungkook.
multi : //
crédits : queenshady.
messages : 408
date d'inscription : 16/11/2017



âge : vingt-deux ans que le feu brûle, le même incandescent qui traverse les veines.
métier : petit prodige aux doigts de sang qui explosent les cordes & qui composent les mots qui font penser ; qui font s'aimer ; qui font hurler. (guitariste des tokyo b a n s h e e s)
les amours : cœur bien trop maladroit, qui ne demande qu'à savoir aimer - qu'à être aimé.
quartier : //


MessageSujet: Re: Aoi. 脆くも儚く崩れてく。[100%]   Sam 20 Jan - 12:39

welcome here beauté ! aoi est tout doux comme prénom et cette histoire ;; je suis contente que t'aies craqué pour rit, c'est le bien bon courage pour le reste, et si t'as des questions hésite pas !

- - - - ☆ - - - -

take a sad song
and make it better

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aoi. 脆くも儚く崩れてく。[100%]   Sam 20 Jan - 13:05

Likharev Iouri : (Haha ! Que ce soit récent ou non, faut avouer que c'est une grande chance d'en avoir suivit !)
Et merci beaucoup :coeur:

Kujô Masashi, merci beaucoup c'est adorable ! Oui j'ai fais une histoire pas très triste, mais elle est pas non plus en dépression, elle est juste trauma x)

Ichijō Kaze, merci, merci ! Yep, bah j'ai mal compris le pré-lien que je voulais prendre, je suis vraiment un boulet :why: j'espère quand même que vous allez apprécier Aoi :kyu:

Pour les petits curieux, son histoire est tirée de faits réels de jeunes enfants victimes du Munchausen par procuration qui est un syndrome d'un parent en général seul à élever son/ses enfants qui va jusqu'à lui imaginer des pathologies qui existent pas, mais en général le parent fait ça pour se faire remarquer auprès des médecins et il est persuadé de ce qu'il raconte (même si l'enfant va très bien).
Revenir en haut Aller en bas
avatar

東京住人

avatar : kim ji won
multi : hoa
crédits : queen shady
messages : 247
date d'inscription : 27/12/2017


présentationliens
naotaojudeisao
telinstapokédex


âge : 21 yo
métier : il décroche de tout sauf des étoiles, le soir vend des tickets pour quelques sensations éphémères
les amours : du tout bancal, du à peine réparable
quartier : bunkyō, sa part de tokyo (les horizons sont gris)


MessageSujet: Re: Aoi. 脆くも儚く崩れてく。[100%]   Sam 20 Jan - 13:10

ça m'a fait penser à everything, everything le film avec amandla stenberg. j'avais adoré :*-*:
je te le redis ici parce que tu le vaux bien : j'suis fan de ton histoire et fan d'aoi
encore désolée pour le dérangement du pré-lien, j'espère qu'on aura quand même l'occasion d'se trouver quelque chose de génial :kyu:
bienvenuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aoi. 脆くも儚く崩れてく。[100%]   Sam 20 Jan - 13:12

Oh ! Maintenant que tu le dis, c'est totalement vrai !
Je n'y avais pas du tout pensé en écrivant, mais j'avoue qu'il y a des similitudes (je l'ai adoré aussi, il était d'une beauté !)

T'es adorable, merci beaucoup j'espère vraiment qu'on aura un lien d'enfer, ce serait génial ! :bril:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

東京住人

avatar : baek
multi : .
crédits : me, vocivus
messages : 466
date d'inscription : 10/12/2017



(( id -- links -- cell -- ig -- pkdx ))

âge : vingt-quatre
métier : interne en médecine
les amours : le stéthoscope
quartier : shibuya


MessageSujet: Re: Aoi. 脆くも儚く崩れてく。[100%]   Sam 20 Jan - 23:08

whoa, cette histoire :pkpk:
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aoi. 脆くも儚く崩れてく。[100%]   Dim 21 Jan - 3:47

Coucou, merci
Oui, c'est tragique ! J'aime bien ça (a)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

東京住人

avatar : jeon jungkook.
multi : //
crédits : queenshady.
messages : 408
date d'inscription : 16/11/2017



âge : vingt-deux ans que le feu brûle, le même incandescent qui traverse les veines.
métier : petit prodige aux doigts de sang qui explosent les cordes & qui composent les mots qui font penser ; qui font s'aimer ; qui font hurler. (guitariste des tokyo b a n s h e e s)
les amours : cœur bien trop maladroit, qui ne demande qu'à savoir aimer - qu'à être aimé.
quartier : //


MessageSujet: Re: Aoi. 脆くも儚く崩れてく。[100%]   Dim 21 Jan - 13:12

mah, aoi est trop choute ! son histoire, son caractère, ça promet plein de belles choses. je te valide avec un peu de retard désolée, j'ai été occupée tout le reste de la journée ; amuse-toi bien sur rit bby ! :moon:
Tout d'abord il te faudra passer dans les recensements puis les liens pour pouvoir poser tes valises définitivement. :shyy: Tu peux aussi faire un tour du côté des portables ainsi que du pokédex !
Du reste, le flood est à ta disposition ainsi que la CB, et n'oublie pas qu'en cas de besoin, le staff est là si tu as des questions. :luuv:

バイバイ !

- - - - ☆ - - - -

take a sad song
and make it better

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Aoi. 脆くも儚く崩れてく。[100%]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aoi. 脆くも儚く崩れてく。[100%]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
raining in tokyo ☆  :: cimetière :: l'avant :: les fiches-
Sauter vers: