AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
RIT a ouvert ses portes, bienvenue à vous les choux. :coucou:
des bisous d'amour sur vous les petits chats, on vous aime.
venez participer au festival umematsuri pour le plaisir ! :squish:

Partagez | 
 

 unsigned hype (yasuo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

東京住人

avatar : jjh
multi : jinkei haru
crédits : queenshady
messages : 49
date d'inscription : 25/01/2018



------

Liens - Tel - Insta

He says, "You don't want to be like me
Don't wanna see all the things I've seen."
I'm dying, I'm dying
He says, "You don't want to get this way
Famous and dumb at an early age."
Lying, I’m lying


âge : 22 années de pure débauche
métier : études abandonnées, monsieur gagne sa vie dans cette grande firme de prêt-à-porter bien que simple vendeur
les amours : il papillonne à droite, à gauche, enchaîne les coups d'un soir mais a peur de l'engagement
quartier : shibuya


MessageSujet: unsigned hype (yasuo)   Mar 30 Jan - 23:16


ootd + salle éclairée faiblement par les néons, musique assourdissante et multiples corps mouvants sur le rythme endiablé de la musique que jouait ces lieux que fréquentait souvent le nippon, il était dans son élément, appréciant cette soirée qui avait débutée sur les chapeaux de roues. kenta était arrivé seul mais finissant rapidement en charmante compagnie, son regard posé sur cette créature, sourire naissant sur ses pulpeuses, dialogue engagé quelques secondes plus tard. il est attirant, le salaud et il le sait, il en joue et réussit toujours à avoir ce qu’il désire.
ce soir, il se croit encore maître de la situation, charmeur qui pense conquérir quiconque était abordé par l’inconscient et, encore en cette douce soirée, il pensait avoir raison. l'inconnu n’était pas resté insensible au garçon, joues légèrement rosées, visibles malgré la lumière tamisée.
verre en main, sirotant cette liqueur qui, aux premiers abords, lui avait irrité la gorge. kenta sentait les effusions des multiples cocktails endiablés qu’il avait consommé traverser ses veines, anéantissant sa raison, troublant sa vision. proche de l’ivresse et très entreprenant envers son partenaire, il l’avait néanmoins laissé de côté, besoin primal de consommer une cigarette, produit toxique dont il ressent la nécessité de fumer une fois trop d’alcool ingéré. et bien entendu kentaro n’avait pas repoussé dans un coin de son esprit cette folle envie, se hâtant de rejoindre la sortie, se mêlant à la foule de gens avant d’apercevoir au loin une silhouette familière, un visage qu’il connaissait que de trop. sourire espiègle, il s’était rapproché dudit jeune homme, passant derrière lui et, passant sa langue sur ses croissants de chairs, il avait rapidement déposé ses lèvres sur la nuque du garçon, suçotant son épiderme, laissant une légère marque sur sa peau porcelaine, finissant par partir en éclat de rires, se plaçant finalement devant lui, enivré. « salut princesse ! tu fous quoi à cette heure-là dans les rues bitch ? allez viens, tu finis la soirée avec moi, je te laisse pas le choix. » main fermement attrapée, kenta l’avait entraîné dans ce night club. ce soir, il n’allait le lâcher d’une seule semelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

東京住人

avatar : lee taeyong
multi : tao
crédits : neon astral
messages : 109
date d'inscription : 09/12/2017



âge : la jeunesse qui s'étouffe encore dans sa gorge enragée. juste vingt-deux ans, juste le temps de se laisser mourir.
métier : aucunes aptitudes, aucune volonté; un rien abyssal et encombrant qui l'empêche de courir après l'argent.
les amours : lâches.
quartier : shibuya


MessageSujet: Re: unsigned hype (yasuo)   Mer 31 Jan - 18:48


outfit -- confort nocturne. terrain libre et décor favoris, yasuo se complaît sous les étoiles, à défier l'audacieuse et puissante lune régnant dans les cieux sombres. il n'a jamais grand chose à y faire, l'environnement y est soit calme, soit bouillant, en fonction des rues qu'il décide de piétiner. son quotidien consistait à chercher des poings inconnus susceptibles de menacer son ossature - pour une fois, l'atmosphère confortable d'une soirée largement entamée n'avait éveillé aucune animosité. le garçon turbulent voulait juste se laisser porter par le courant, dériver dans ses pensées les plus aléatoires alors qu'il atteignait un semblant de rare quiétude. délicate solitude qui câline ses membres, parce que, pour une fois, rien n'obstrue son esprit agité. il sait que ça n'est que de courte durée, du moins il s'en doute fortement. lui qui possède une patience de papier, enflammée à la moindre contradiction. il s'efforce, yasuo, juste pour cette nuit de tranquillité, cette occasion précieuse où il n'avait pas envie d'étouffer tokyo entière.
si le calme gagne ses veines, il constate qu'un partie de la population en est encore démunie à cette heure-ci. s'approchant de clubs aux néon surchargés et aux basses trop puissantes pour être agréable, yasuo plissait ses yeux dans un pressentiment désagréable. réticence automatique pour les foules bruyantes, agitées, inconscientes quand alcoolisées. il n'avait jamais réellement saisit cet engouement consistant à s'enfermer dans une pièce, se coller à des corps inconnus sur fond de musique assourdissante. ça lui échappait grandement, et il n'aurait jamais voulu chercher à comprendre. il s'en serait éloigné à toute vitesse si un visage familier ne s'était pas dressé dans les ombres. l'odeur, la silhouette, jusqu'à l'aura. il les connaît par coeur, mieux que n'importes quelles autres choses. sans trop savoir pourquoi - et ça l'inquiète follement, tout comme son battant qui s'alarme dès qu'il avait su. il sent l'inattendu picotement dans son cou et ses sens se transforment en flammes immédiatement, tous en même temps. déjà noyé dans la confusion. ses sourcils se froncent et son existence entière se brusque, pour de simples lèvres. « qu'est-ce que tu fous?! » s'offusque t-il. parce que les personnes autour, parce que la surprise, parce que kentaro. et sa prétendue colère se dissipe à l'instant où le visage apparaît de nouveau, plus clairement, cette fois-ci, baigné dans un éclat de rire. les coins de lèvres de yasuo se sensibilisent. kenta le fait sourire, il l'a toujours fait sourire, dans ses fantaisies à la fois puériles et dénuées de sens. avec une facilité déroutante, yasuo se laissait aller au rire sans même résister. « t'es complètement déchiré. » constata t-il à voix haute, alors qu'il avait porté sa main à sa nuque, comme si elle brûlait à l'exact endroit embrassé. il se raidit presque quand il entendit les intentions de l'autre garçon, il n'eut même pas l'occasion de riposter quand sa main se coinça dans la sienne. « attends, kenta--! » aucune réelle résistance alors que sa voix gronde dans sa gorge. il appréhende déjà, il sait que d'ici quelques secondes seulement, il détestera tout ce qui compose la nuit qui avait semblé lui plaire pendant un instant. l'apparition soudaine de kentaro lui avait plu, aussi, peut-être, sûrement (sans aucun doute).
et une fois à l'intérieur, ses prédictions ne font que se confirmer. les odeurs le dégoûte, les contacts inévitables encore plus. « y'a trop de monde. c'est trop bruyant. » se trouve t-il forcé de crier aux oreilles de kentaro, dont il se rapproche toujours un peu plus pour éviter les corps des autres. son mépris pour la surpopulation inconnue s'implante dans son regard noirci alors que ses doigts s'agrippent à la main de l'autre garçon, sans même qu'il n'en prenne conscience. « j'ai pas envie d'être là. » marmonne t-il bien moins fort, comme un enfant profondément déçu de ne pas avoir complètement obtenu ce qu'il voulait. sa mâchoire se serre quand il se fait bousculer pour la énième fois en à peine dix minutes, et qu'il se retrouve obligé de se coller à la personne responsable de ses récentes confusions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

東京住人

avatar : jjh
multi : jinkei haru
crédits : queenshady
messages : 49
date d'inscription : 25/01/2018



------

Liens - Tel - Insta

He says, "You don't want to be like me
Don't wanna see all the things I've seen."
I'm dying, I'm dying
He says, "You don't want to get this way
Famous and dumb at an early age."
Lying, I’m lying


âge : 22 années de pure débauche
métier : études abandonnées, monsieur gagne sa vie dans cette grande firme de prêt-à-porter bien que simple vendeur
les amours : il papillonne à droite, à gauche, enchaîne les coups d'un soir mais a peur de l'engagement
quartier : shibuya


MessageSujet: Re: unsigned hype (yasuo)   Sam 10 Fév - 1:55


ootd + baigné dans son élément, parfaitement en totale symbiose avec le monde de la nuit, le nippon s’épanouissait, adulé par ces démons de minuits, pères de la tentation et des pêchés, week-end familiers qu’il attendait chaque semaine avec impatience. jeune garçon cédant à toutes ces mauvaises choses qu’offrait le bordel tokyoïte lorsque le jour avait disparu depuis de bonnes heures, s’autorisant tout ce qu’il désirait, bravant les interdis, poussé par toutes ces consommations alcoolisées mais aussi par ces nippons qui lui portaient charmante compagnie.
et ce soir, rien n’échappait à la règle, comme d’habitude. accoudé au bar aux côtés d’un parfait inconnu, charmant et dragueur, il laissait son attirance démesurée pour la gente masculine parler et, lui aussi, charmer son partenaire de ce soir. musique perçante et surplus de personnes en proie à leurs démons nocturnes eux aussi, kenta se voyait être assez entreprenant, rien n’avait changé à la précédente semaine. puis, son envie irrésistible de consommer du tabac s’était présenté, abandonnant sa conquête quelques minutes, à la recherche d’un bâton enfumé qui apaiserait sa soudaine envie bien qu’il n’était pas fumeur à l’accoutumée.
une fois dehors, les personnes à l’extérieur elles aussi étaient très nombreuses. cependant, un seul visage avait captivé son attention, une personne bien trop singulière, une personne dont il ignorait encore à quel point son cœur semblait s’attacher progressivement à lui, d’une manière certes très lente et minimaliste mais qui continuait sa progression, jour après jour. alors, chancelant vers le jeune homme, ses lippes s’étaient posées sur l’épiderme du voyou, profitant pour y laisser une légère trace, souriant tel un enfant une fois face à lui. kenta était totalement enivré, yasuo avait entièrement raison sur ce point mais, ne relevant guère la remarque du garçon qui semblait par ailleurs amusé, le nippon l’avait entraîné en ces lieux endiablés bien qu’il savait le ressentit de son ami sur ces endroits infâmes qu’il n’appréciait pas tellement.
sa main attrapant toujours la sienne, il emmenait l’apollon vers le bar, souhaitant boire quelques derniers verres avec lui avant de clore la soirée une bonne fois pour toute. seulement, yasuo semblait plus que tout vouloir rebrousser chemin. « d’accord mais on boit un verre au moins et on repart !! j’achèterais une bouteille après et on ira boire dans les rues. » complètement inconscient, il ne prêtait guère attention aux conséquences une fois sous l’effet de toutes ces liqueurs consommées et pourtant, il arrivait à s’en sortir indemne, à chaque fois.
les deux jeunes hommes allaient enfin arrivés près du bar lorsque yasuo fut basculé, se retrouvant collé au japonais, ne réalisant que quelques secondes après la situation, un sourire narquois naissant soudainement sur ses lèvres. « ah bah finalement tu veux faire du collé serré avec moi ? pas de soucis bébé. » ricanant bruyamment bien qu’il n’était probablement pas entendu par le garçon, le corps de kenta se mouvait au rythme de la musique contre le sien, ses mains bien trop baladeuses et son regard beaucoup trop insistant, fixant intensément celui de yasuo, son bassin bougeant frénétiquement contre le sien, complètement ivre. quelle merveilleuse soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

東京住人

avatar : lee taeyong
multi : tao
crédits : neon astral
messages : 109
date d'inscription : 09/12/2017



âge : la jeunesse qui s'étouffe encore dans sa gorge enragée. juste vingt-deux ans, juste le temps de se laisser mourir.
métier : aucunes aptitudes, aucune volonté; un rien abyssal et encombrant qui l'empêche de courir après l'argent.
les amours : lâches.
quartier : shibuya


MessageSujet: Re: unsigned hype (yasuo)   Mer 14 Fév - 22:55


outfit -- sa mâchoire s'était immédiatement serrée. témoignant de son manque d'aisance certain, ses yeux accentuaient ses incertitudes lorsqu'ils se promenaient dans chaque coin de la pièce. lui qui prétendait se foutre de tout, même des choses les plus graves, il n'était même pas capable de rester serein face à une foule inconnue. rien n'aurait pu l'apaiser, à part, peut-être, la main à laquelle il s'agrippait en conservant le souhait de disparaître. peut-être que s'il la serrait encore plus fort, ils s'évaporeraient, tous les deux, en dehors des néons déréglés et des basses vrillantes. étrangement, la présence de kentaro n'avait jamais vraiment rien arrangé. yasuo aurait préféré avoir changé de rue, s'être volatilisé rapidement pour protéger sa nuque et son être entier bousculé par d'autres corps. son esprit se dévouait à ne faire confiance qu'à kenta, ses yeux brillants et l'existence rongée par la débauche. et c'était tout ce qu'il avait toujours redouté. s'agripper à lui comme à une béquille, comme s'il était la dernière chose qui lui restait. déchiré entre la contrariété et l'envie d'être près de quelqu'un de réconfortant, yasuo se sentait comme un de ces garçons dépendants et faibles, qu'il méprisait sans relâche. « d'accord, d'accord. ok. juste un verre, hein? un seul. » panique formulée sous des syllabes qui sortaient péniblement de sa gorge, tandis que ses doigts s'agrippaient à la manche de l'autre garçon, sans que yasuo ne contrôle quoi que ce soit. il veut croire de toutes ses forces aux paroles de kentaro, alors qu'il sait très bien que ce dernier est dénué de raison depuis un bon moment maintenant. un peu désespéré de n'avoir que lui dans la foule, c'était une énième preuve de son besoin d'être entouré de proches, constamment. et c'était encore différent avec kenta, quelque chose de trop brûlant pour être qualifié de sûr.
le bar, au moins un tout petit peu éloigné du brouhaha incessant, donne l'impression à yasuo qu'il pourra peut-être en ressortir vivant. pourtant il s'agissait encore du même schéma: des âmes vides à la recherche de couleurs fades, qui pourraient suffire pour un soir. le souhait d'auto-destruction, mais caché derrière un pseudo-amusement général. dans la masse, yasuo se retrouve encore une fois collé à kentaro, et dans un soupir de profond agacement, il se demande s'il pourra se défaire de lui un jour. s'efforçant de s'écarter, il s'étonne de sentir l'étreinte plus forte, comprenant finalement que la situation ne déplaisait pas du tout à l'autre garçon. il perçoit son sourire - ce foutu rictus qu'il aurait arraché, et n'a même pas le temps de dire, faire quoi que ce soit. « k--kentaro?? qu'est-ce que tu fous?! » ses mains se posent sur son torse dans l'objectif de s'écarter de lui. il sent le feu lui ronger les joues dans un écarlate pathétique, et la honte lui monte immédiatement au crâne, à cause du bassin de kentaro, du regard de kentaro, de kentaro, tout court. « abruti, y'a des gens autour, arrêtes ça!! » ses mains se referment sur le haut du concerné, comme s'il la brutalité le ferait l'écouter. son coeur agité déchire sa poitrine et yasuo espère de toutes ses forces que les néons factices cachent le ton inapproprié de son visage sensible. essayant de reprendre contrôle de lui-même, il tira sur le vêtement de kentaro pour le rapprocher de lui et hisser sa bouche près de son oreille. il n'avait pas à affronter son regard, ni son sourire détestablement prétentieux. « je t'ai dis que je voulais pas être ici. t'es vraiment insupportable, miyazaki. » une de ses mains glissa lentement jusqu'au ventre du garçon pour le repousser, alors qu'il parvint à planter ses yeux dans les siens une nouvelle fois sans se sentir complètement désarmé. un goût de feu, et ses joues qui reprenaient leur couleur. « contentes-toi d'aller prendre une bouteille, au lieu de t'comporter comme un chien en rut. et après on se tire. » yasuo passa maladroitement sa main dans ses cheveux, déglutissant, comme si son assurance était de courte durée. il croisa ses bras contre son torse, feignant une inexistante patience pour que l'autre garçon s’exécute. intérieurement, il se jura de ne plus se montrer si sensible à la stupidité de kentaro, évitant le profond de ses yeux rapaces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

東京住人

avatar : jjh
multi : jinkei haru
crédits : queenshady
messages : 49
date d'inscription : 25/01/2018



------

Liens - Tel - Insta

He says, "You don't want to be like me
Don't wanna see all the things I've seen."
I'm dying, I'm dying
He says, "You don't want to get this way
Famous and dumb at an early age."
Lying, I’m lying


âge : 22 années de pure débauche
métier : études abandonnées, monsieur gagne sa vie dans cette grande firme de prêt-à-porter bien que simple vendeur
les amours : il papillonne à droite, à gauche, enchaîne les coups d'un soir mais a peur de l'engagement
quartier : shibuya


MessageSujet: Re: unsigned hype (yasuo)   Mar 6 Mar - 8:12


ootd + l’alcool coulait à flot, circulant dans ses veines, l’enivrant davantage à mesures des verres qu’il consommait,  qu’il se faisait payer par cet inconnu dont il ne tarissait pas d’éloges sur son physique mais également sa générosité. néanmoins, envie pressante de consommer un bâton de fumée, besoin soudain lié aux liqueurs alcoolisées qu’il avait bu tout au long de la nuit. enfin, envie rapidement dissipée lorsque ses iris s’étaient posés sur quelque chose de bien plus intéressant, sur celui dont il adorait malmener tant il savait à quel point les signes d’affection dans ces lieux publiques l’horripilait au plus haut point et ce soir n’échappait guère la règle, apparition furtive derrière le garçon, pulpeuses titillant l’épiderme du malheureux. et puis quelques échanges verbaux, sourire narquois sur les croissants de chairs de kenta, sa main venant soudainement attraper celle de yasuo, l’entraînant dans les fin fonds de cette énorme bâtisse, cœur même de la débauche.

il n’avait pas honte, le malotru, bien au contraire. kenta était fier d’avoir réussi à tirer son nouveau partenaire de la soirée dans ces lieux, profitant même d’une certaine proximité non intentionnelle entre eux deux pour l’attirer davantage contre lui, son corps se mouvant sans la moindre pudeur contre le sien bien que l’autre ne semblait apprécier cet effusion d’affection de la part de l’homme ivre. « et alors ? tu crois que les gens te calculent ? ils sont tous autant bourrés que moi, yasuo, détends toi un peu et profite. » seulement son avis ne semblait être partagé à son plus grand regret, le regard de yasuo n’étant désormais plus celui d’un garçon perdu mais plutôt celui d’un jeune homme décidé à s’en aller de ces lieux avec ou sans lui. déçu, kenta allait devoir se resigner et partir plus tôt qu’il avait prévu. « c’est bon t’as gagné. attends moi dehors j’ai un truc à faire avant. » poussant le garçon vers la sortie, l’imprudent s’était rendu vers le bar, continuant à exercer de son charme à son prétendant qui n’avait pas disparu et qui semblait l’avoir attendu durant ce quart d’heure qui pour kenta avait semblé être quelques secondes à peine.

une dizaine de minutes s’étaient écoulées depuis qu’il avait congédié yasuo à l’extérieur, le rejoignant, bouteille à la main, foulant le sol à grande vitesse. « hé j’suis là !! allez viens ! » attrapant sa main au passage, se ruant à toute vitesse dans les rues du bordel tokyoïte, traversant multiples ruelles avant que l’ivre finisse par s’arrêter, la respiration haletante. sourire au coin de ses pulpeuses, il s’était finalement décidé à entamer cette bouteille qu’il n’avait obtenu sans grande difficulté, une vodka certes bon marché mais qui restait néanmoins de l’alcool sur lequel il ne crachait pas dessus. buvant plusieurs gorgée de cette liqueur dans cette sombre ruelle, kenta avait finalement posé cette dernière sur le sol, ses iris s’ancrant dans le regard du jeune homme, ses dents mordillant nerveusement sa lèvre inférieure. il était resté là à fixer yasuo durant cinq bonnes minutes avant qu’une poussée d’excitation soudaine le fit se ruer sur le jeune homme, plaquant ce dernier au mur derrière lui. ricanement brisant ce silence dans lequel kenta s’était installé, ses lèvres s’étaient soudainement posées contre celles du garçon dans un baiser langoureux mais qui n’avait duré qu’à peines quelques secondes, les lippes du jeune homme glissant sur l’épiderme de yasuo, s’amusant à laisser quelques marques violacées dans son cou avant de venir mordiller le lobe de son oreille, prononçant quelques mots dans un léger murmure presqu’inaudible : « j’ai envie de toi… ici maintenant… promis ça durera pas longtemps yasuo. » continuant de ricaner dans le creux de son oreille, ses mains inconscientes et baladeuses s’amusaient à se glisser sous le haut du garçon, caressant sans la moindre gêne sa peau, descendant néanmoins pour s’attaquer à sa ceinture qu’il tentait de déboutonner, peinant sous l’effet de l’alcool, ne prenant même pas conscience de ce qu’il était en train de réaliser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: unsigned hype (yasuo)   

Revenir en haut Aller en bas
 
unsigned hype (yasuo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le fox de Hype
» HTC Clock - unsigned-
» Angry Birds Seasons 2.3.0 Cherry blosson Festival unsigned
» Yasuo avec sa nouvelle tête et sa petite soeur Yûna
» Yasuo KUWAHARA (Japon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
raining in tokyo ☆  :: tokyo -- 東京 :: shibuya :: center gai-
Sauter vers: