AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
RIT a ouvert ses portes, bienvenue à vous les choux. :coucou:
des bisous d'amour sur vous les petits chats, on vous aime.
venez participer au festival umematsuri pour le plaisir ! :squish:

Partagez | 
 

 I don't want to see you again feat Umiyuki Tsubasa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

東京住人

avatar : Sou (Lolita23q)
multi : Maeda Chisei.
crédits : Incubus
messages : 42
date d'inscription : 05/01/2018

âge : xx
métier : Styliste.
les amours : Célibataire.
quartier : xx


MessageSujet: I don't want to see you again feat Umiyuki Tsubasa   Mar 27 Mar - 23:34

Il était content comme jamais. Aujourd'hui, sa directrice lui avait confié la tâche de porter les croquis de leur prochaine collection à un artiste free-lance et parmi ces croquis... Se trouvaient les siens. C'était la première fois qu'on prenait en compte ses croquis et il avait hâte d'en voir le résultat. Si celui-ci serait concluant, les tout premiers vêtements dont il aurait lui-même dessiné les croquis seraient mis en vente dans les mois à venir.
Ses efforts avaient porté ses fruits et il était plus que ravi. Notamment après ce qui était arrivé dernièrement. Il avait ramené une aventure d'un soir chez lui - ce qui ne lui ressemblait pas - et le lendemain, au réveil, cela avait mal tourné. Mais qu'y pouvait-il ? Il était pressé, il lui avait d'abord gentiment demandé de se lever. Pourquoi ne l'avait-il pas fait ? Les choses avaient mal tourné par sa faute, pas par la sienne.
Alors, oui, aujourd'hui, peut-être regrettait-il d'avoir un peu insisté parce qu'il en avait payé des bleus sur tout le corps et un oeil au beurre noir mais il n'aimait pas qu'on lui traîne dans les pattes alors qu'il était pressé. Il n'avait plus touché à une goutte d'alcool depuis, de peur de refaire une bêtise, et était resté cloîtrer chez lui. Cependant, il savait pertinemment que cela lui passerait parce qu'il n'était pas du genre à s'en faire pour si peu pour longtemps.

Enfin, ça restait à voir.

Son sang se glaça tandis qu'il fut facile de lire de la stupeur sur son visage. Bien évidemment, il avait fallu qu'il tombe sur LUI. Un rictus mauvais alla orner ses lèvres alors qu'il reculait d'un pas. Tsubasa semblait aussi fatigué que la dernière fois qu'ils s'étaient vus. Il était toujours aussi nonchalant, clope au bec, cheveux en bataille. Incroyablement beau, cela allait sans dire, mais incroyablement imbécile, oui.

« Hum, s'éclaircit-il la voix, Je viens t'apporter les croquis de la part de ma directrice, Mlle Takaomi. Enfin, attends. »

Il avait tout sauf envie que cet idiot réalise ses croquis sauf qu'il fut plus rapide que lui. Il le vit lui piquer des mains le dossier sans qu'il n'ait eu le temps d'agir et cela l'énerva. Lui qui était habituellement de nature calme ne parvenait plus à l'être face à cet homme. Néanmoins, sa tâche était accompli, il n'avait rien à ajouter. Aussi, prit-il ses jambes à son cou pour s'en aller mais encore une fois Tsubasa fut plus rapide que lui en le retenant par le bras.

« Quoi ?! »

Qu'il le laisse tranquille, qu'il sorte de sa vie. Les personnes dans son genre, il les détestait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

東京住人

avatar : Kazuharu [Reign]
multi : Nope
crédits : INCUBUS
messages : 12
date d'inscription : 19/03/2018

âge : 30 ans
métier : Styliste
quartier : Shibuya


MessageSujet: Re: I don't want to see you again feat Umiyuki Tsubasa   Lun 2 Avr - 22:18


Le manque de sommeil et la nervosité avaient fini par creuser des sillons sous ses yeux sombres. Cela faisait plus d’une semaine que Tsubasa n’avait pas fermé l’oeil plus de quelques heures. Comme cela arrivait parfois, les idées noires tournaient dans sa tête à l’instar d’un charognard suivant sa cible. Il avait beau les chasser, elles revenaient, sans cesse. Elles le hantaient. Et les nuits d’ivresse ne parvenaient pas à faire taire ce mal interne ; ne parvenait à l’étouffer. Aucun bras, aucune étreinte, n’était assez puissant pour étouffer son malaise. La chaleur humaine n’était qu’une compagnie illusoire. Il le savait : si bien. Et malgré cela, il la cherchait. Stupidement.

Penché au dessus de sa table de travail, cigarette aux coins des lèvres, il regardait d’un air soucieux les croquis étalés en des milliers de feuilles éparses. Depuis un petit moment, l’inspiration ne venait plus. Les échecs s’entassaient à vue d’oeil et venaient joncher négligemment les quatre coins de son bureau, débordant de la poubelle comme s’ils eussent été une seule et même entité, vivante. L’homme avait beau se creuser la cervelle, ni ses mains, ni ses tracés ne parvenaient à réaliser quelque chose digne d’être concrétisée. Dieu, que le froissement du tissus et le jeu de aiguilles lui manquaient ! L’envie de créer était débordante, étouffante, presque. Mais il ne parvenait à se tirer les idées de la tête, et cela provoquait en lui une véritable frustration. Il manquait quelque chose. Mais quoi ? L’objet désiré lui restait encore bien mystérieux. Peut-être était-ce l’inspiration ? Une substance, une manière, riche, capable de lui insuffler ce dont manquaient cruellement ses croquis.

Son assistante le tira de sa rêverie. Il avait presque oublié qu’une autre boîte devenait lui apporter les croquis d’une collection qu’il devait réaliser. Néanmoins, en levant les yeux vers la personne qui l’attendait dans la boutique, il n’en crut pas ses yeux. Pour le coup, lui, il avait été incapable de l’oublier. Sousuke. Quelle probabilité y avait-il pour qu’il ne vienne à tomber une nouvelle fois sur lui ? Le jeune homme semblait plus ou moins rétabli de leur dernière entrevue : les bleus qu’il lui avait cruellement infligé n’étaient plus clairement discernables sur son visage pâle. Tsubasa fut presque saisie d’une bouffée de culpabilité en croisant son regard qui débordait d’un mépris profond. C’était bien cette même attitude et ce même ton qui l’avait fait sortir de ses gongs la dernière fois, et ce assez pour qu’il n’en vienne aux mains. Avec le recul, il se surprenait à regretter cette émanation de violence. Mais le jeune homme ne lui avait pas vraiment laissé le choix, provoquant au possible. Tsubasa et son esprit tordu ne savaient dire ce qui avait été le plus plaisant entre coucher avec lui et le cogner à sang. En le regardant cette fois-ci à la lumière du jour, il ne pouvait nier l’attirance évidente qu’il ressentait envers lui : ici était peut-être la cause des pulsions violentes qu’il faisait naître en lui. S’il avait su qu’il travaillait pour son associée !

Le styliste ne le laissa pas terminer, lui prenant les croquis des mains. Certaines lignes avaient attirées son oeil avisé et, il en aurait mis sa main à couper, cela n’était en rien semblable à ce que son associée faisait ordinairement. Un bref regard quant à la discrète signature en bas de page ne fit que lui confirmer son intuition. « Attends » Il le retint par le bras avant qu’il ne lui glisse entre les doigts. Comment aurait-il pu le laisser filer de la sorte, sans même chercher à le retenir ? « Ces croquis...c’est bien toi qui les a fait, non ? » demanda-t-il, les dites feuilles en main. Il y avait clairement quelque chose de différent dans ces créations, quelque chose qui avait le don de le ravir.

Il laissa la boutique à son assistante avant d’entraîner le jeune homme dans son bureau, dans l’arrière boutique. Ce dernier n’arrêtait pas de pester, mais Tsubasa n’en avait que faire. En question de force physique, il le dépassait largement, cela n’était plus à prouver. Il le dégagea enfin de sa poigne une fois qu’ils furent tranquilles. « Tu as du talent, Sousuke » dit-il franchement en posant les croquis qui l’intéressait sur la table. L’homme se racla un peu la gorge, réajuste ses lunettes au verre fumé, un peu mal à l’aise. « Disons... si je m’excuse pour le tort que j’ai pu te causer, est-ce que tu accepterais de rester un peu ? » Tsubasa ne se rendait certainement pas compte du fait qu’il ne pouvait être pardonné après de si légères excuses. Il y croyait cependant. « J’aimerais qu’on parle affaires, cette fois-ci. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

東京住人

avatar : Sou (Lolita23q)
multi : Maeda Chisei.
crédits : Incubus
messages : 42
date d'inscription : 05/01/2018

âge : xx
métier : Styliste.
les amours : Célibataire.
quartier : xx


MessageSujet: Re: I don't want to see you again feat Umiyuki Tsubasa   Jeu 5 Avr - 18:10

Il n'en avait pas beaucoup d'amis mais il n'en avait pas besoin d'en avoir tant. Il avait toujours comme tout le monde un ami avec lequel il s'entendait à merveille durant les journées scolaires. Puis, le diplôme du lycée en poche, les relations s'effritaient et de nouvelles se créaient à l'université, au travail ou autre. Pourtant, il avait toujours été entouré d'un tas de personnes, notamment après la mort de ses parents. Il avait fini par croire que c'était de la pitié alors que tel n'était pas le cas.
Bien évidemment, il était orphelin et il savait que cela avait son petit effet sur les autres. Il avait vécu une tragédie, son coeur était meurtri. Et bla, bla, bla. Il en avait eu des consolations, des mots d'amour et autre. Il en avait ri. De bon coeur, puis nerveusement, et jaune. Pas même un autre orphelin ne pouvait-il comprendre sa douleur. Chacun la ressentait différemment et lui, il l'avait simplement ressenti au centuple parce qu'il n'avait pas été prescrit dans la liste que son père le quitterait peu de temps après sa mère.

Comment était-il censé avancer sans eux ?

Ce n'était pas les amis qui remplaceraient sa famille. Il avait même eu de nouveaux parents, adoptifs, mais, même avec eux, il ne s'était jamais senti en sécurité. Ainsi avait-il essayé d'avancer à sa propre manière en étant aussi solitaire que l'était la personne présente face à lui. Tsubasa devait-il lui aussi avoir souffert comme toute autre personne en ce monde mais plus que ces autres personnes pour être capable d'en venir aux poings face à un inconnu. Ce n'était pas non-plus là une raison qui ferait qu'il le pardonnerait mais il ne put pas se dégager de lui lorsqu'il l'entraîna jusqu'à son bureau.
Il n'aima pas la manière dont il lui parla. On aurait dit un professeur parlant à son élève mais il y avait pourtant de quoi. Tsubasa était plus âgé, cela se lisait sur ses traits. C'était peut-être pour cette raison qu'il le trouvait irrémédiablement attirant bien qu'au jour d'aujourd'hui, il serait incapable de recoucher avec lui. Ni même de travailler avec lui.

« Qu'on parle affaires, hein ?, dit-il en regardant autour de lui, Mon travail était de t'amener ce dossier. Maintenant que c'est chose faite, je n'ai plus de raison de rester ici. »

C'était facile qu'il puisse s'excuser après ce qui était arrivé alors que durant la nuit ils avaient passé du bon temps. Pourquoi avait-il fallu qu'il s'énerve autant ? Ils avaient dû coucher ensemble deux ou trois fois d'affilée vu le mal qu'il avait pu ressentir durant la journée et pourtant...

« De toute façon, ne va-t-on pas faire affaire si tu réalises mes croquis ?, reprit-il en faisant un geste de la main las, Qu'y pourrait-il y avoir à dire de plus ? Elles sont bien bonnes tes excuses mais, moi, il m'en faut plus. »

Puis, il ancra son regard au sien et arqua un sourcil.

« En fait, je ne suis même pas sûr d'avoir envie de plus. Je n'ai pas mérité tous tes coups, s'énerva-t-il, J'en ai bavé les jours qui ont suivi à cause de toi. Comment pouvais-je sortir dans un tel état ? »

Ne pas s'énerver, ne pas s'énerver. Mais il était énervé à un tel point qu'il avait envie de récupérer le dossier pour y enlever ses croquis qu'il n'avait pas envie de voir réaliser par Tsubasa. Pourtant, il avait vu ses vêtements en vitrine et ils étaient magnifiques. On sentait qu'il y avait mis tout son soul et c'était peut-être pour ça qu'il était énervé au point de ne plus tenir en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

東京住人

avatar : Kazuharu [Reign]
multi : Nope
crédits : INCUBUS
messages : 12
date d'inscription : 19/03/2018

âge : 30 ans
métier : Styliste
quartier : Shibuya


MessageSujet: Re: I don't want to see you again feat Umiyuki Tsubasa   Dim 15 Avr - 23:34


Les choses n’étaient jamais aussi faciles qu’il ne l’aurait désiré. Tsubasa finissait peu à peu par se rendre compte de cela ce qui, à vrai dire, ne l’enchantait guère. Peut-être n’avait-il jamais vraiment eu le temps de grandir, de comprendre que le monde n’était pas aussi simple. N’était pas fait sur mesure, avec tout ce dont il désirait à sa portée. Pourtant, lorsqu’il faisait usage de la force et de ses poings, il parvenait généralement à résoudre les problèmes qu’il pouvait parfois avoir. Parce que, contrairement aux autres, il n’avait pas peur de faire obstacle ou barrage. La société nippone lui convenait d’ailleurs bien mal. Baisser la tête et s’excuser dans des centaines de courbettes... Très peu pour lui ! Les consensus, les airs de façade...non merci. Il faisait sans. Cela passait, parfois. Et d’autre fois...cela cassait. Comme en cet instant précis.

Il se massa la tempe d’un air las alors qu’il regardait Sou par dessus ses lunettes teintées. Il se souvenait subitement ce pourquoi il avait voulu le frapper, la dernière fois. Devait-il toujours faire un tel cinéma pour tout et n’importe quoi. « Je t’ai dis que je m’excusais, qu’est-ce qu’il te faut de plus ? » grogna-t-il en lui jetant un regard mauvais. « Puis arrête de geindre de la sorte, t’es pas une gonzesse. On va pas en faire tout un drame, si ? » Il eut un sourire un peu sarcastique alors qu’il s’approchait de lui, haussant les épaules. « Et puis tu as récupéré ta jolie petite gueule, ça devrait te suffire, non ? » Tsubasa avait beau dépasser les limites de l’insolence de plusieurs dizaines de kilomètres, il ne s’en rendait pas compte. C’était sa façon a lui dire d’agir, et il restait égal à ce qu’il était en toute circonstance. Avoir passé le jeune homme à tabac après une nuit de folie, cela ne lui posait pas le moindre problème. Pas plus que de lui balancer tout cela à la figure, alors qu’il était clairement en tort.

Il passa une main dans ses cheveux mauves afin de se remettre les idées en place. « Enfin. A propos des affaires...effectivement je réaliserais ces croquis, mais ce sera sous le nom de ton agence, et pas le tien. » Il poussa un soupir, croissant les bras contre son torse de façon exagérément théâtrale. « Comment veux-tu te faire reconnaître de la sorte ? Moi, je pourrais réaliser une de tes collections qui porterait ton nom. J’aime bien ton style, vois ça comme un partenariat. » Néanmoins, cela ne semblait pas réellement toucher son interlocuteur qui était outré par les propos qu’il venait de lui tenir précédemment. Il le prit une nouvelle fois par le bras pour l’emmener dans le coin essayage qu’il avait improvisé à l’arrière de sa boutique, simples paravents au bois de cyprès laqués, savamment agencés devant un miroir. Plusieurs de ses dernières créations, variées, étaient suspendues par des cintres, juste à côté. « Essaye ce que tu veux pour te calmer. Ça me permettra de voir les associations que tu fait spontanément » Ce n’était pas vraiment un conseil. Dans la bouche du styliste, cela sonnait plutôt comme un ordre. Ce n’était clairement pas une façon de traiter ses invités, mais Sou avait fait l’erreur de se présenter dans son antre avec des croquis qui lui avaient tapé dans l’œil, lui qui n’arrivait plus rien à produire depuis des jours.

Tsubasa alla se servir un expresso, bien corsé, avant de s’asseoir à la table de la pièce, les croquis de Sou sous les yeux. Il imaginait parfaitement le tissus glisser sur sa machine et les vêtements prendre forme sous ses doigts. Clairement, ces crayonnés avaient bien plus de valeur que ce qu’on ne leur avait accordé jusqu’à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I don't want to see you again feat Umiyuki Tsubasa   

Revenir en haut Aller en bas
 
I don't want to see you again feat Umiyuki Tsubasa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Couples mangas
» Le renard en tube
» Future soundscape, la musique de TRC !
» 10/08/2009 - Clermont Ferrand - Cosplay à la "TOKYO NIGHT"
» [J Pop] Takizawa Hideaki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
raining in tokyo ☆  :: tokyo -- 東京 :: shibuya-
Sauter vers: