AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
RIT a ouvert ses portes, bienvenue à vous les choux. :coucou:
des bisous d'amour sur vous les petits chats, on vous aime. I'm just your distraction ft Brigdam 3081928241 I'm just your distraction ft Brigdam 2900119244
venez participer au festival umematsuri pour le plaisir ! :squish:

Partagez
 

 I'm just your distraction ft Brigdam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kinoshita Anju
Kinoshita Anju

東京住人

avatar : Kitagawa Keiko
multi : /
crédits : Saku's
messages : 70
date d'inscription : 10/01/2018

I'm just your distraction ft Brigdam Tumblr_n8vhj2P6ek1rsed1eo4_r1_500

âge : 24 ans
métier : Strip-teaseuse
les amours : Un vaste néant, aucune chaleur ne semble être assez forte pour faire fondre son coeur de glace
quartier : Bunkyo


I'm just your distraction ft Brigdam Empty
MessageSujet: I'm just your distraction ft Brigdam   I'm just your distraction ft Brigdam EmptyMer 28 Fév - 23:37

I'm just your distractionAnju & BrigdamUne clop glissée entre tes lèvres, le regard au loin. Ton esprit encore embrumé par cette ambiance tamisée, tu regardes les ombres se mouvoir dans la nuit. La musique résonne à tes oreilles comme si tu te trouvais à l’intérieur de ce bâtiment, cet endroit du plaisir, ce lieu où les hommes peuvent te regarder te dévêtir sans avoir à demander. Ca te dégoûte, devoir te dénuder devant ces hommes, les voir se régaler du spectacle. Tu détestes ça. Mais tu fais avec, ça fait six ans que ça dure, ça t’a permis de t’en sortir, de survivre dans ce monde dans lequel tu as été plongée trop jeune, ce monde malfamé. Les fréquentations douteuses, tu les as enchaîné, ça t’a permis de survivre dans cette misère. T’as ta réputation maintenant, la fille manipulatrice au coeur de glace, celle qu’il ne vaut mieux pas chercher. T’as ton caractère, tu ne te laisses pas marcher sur les pieds, pas le choix. T’essais d’oublier ton passé, t’es plus cette gamine qui se laissait faire, trop apeurée. Tu ne laisses plus les gens jouer avec toi, c’est toi qui joue avec eux. De jouet, t’es passée à joueuse. C’est ça la vie, soit t’es le jouet, soit t’es la joueuse, t’as choisie, t’as cesser d’être dans les faibles. Tu te bats, tu vis ta vie pour toi, tu laisses personne te dicter la manière de la vivre. Une gamine des rues qui s’accroche à un rêve qui semble de plus en plus hors de porter au fil des jours. Voilà ce que t’es. L’air est frais dehors, tu réajuste ta veste, ce bout de tissus qui couvre à peine ta peau dénudée de part et d’autres, couvrant cette chose qui te sert d’habits. C’est ta tenue de travail, quelques bouts de tissus que tu enlèves au fur et à mesure de ta prestation, accrochant l’attention de ces hommes qui n’ont de regard que pour toi.

-Anju? Ca va être à toi!

Une de tes collègues se tient à tes côtés, c’est ton tour de monter sur la scène. De faire le show devant ces hommes. Tu détestes ça, mais tu le fais, tu vis avec depuis tellement d’années, t’as finis par t’y faire. Tu jettes ta clope par terre, un coup de talons pour l’éteindre et tu retourne à l’intérieur, tes yeux mettent quelques secondes à s’habituer à l’éclairage du lieu. Tu te prépares dans la vestiaire, tu attends qu’on te dise que c’est à toi. Tu te mets finalement en place, tu te laisses envahir par la musique, bougeant au rythme de la mélodie, enlevant peu à peu le peu de vêtement que tu portes. Tu t’accroches à la barre, tu fais des figures, tu oublies le reste. Tu laisses de côté tous ces regards posés sur toi, tu te contente de te laisser aller à la musique, tu fais ton boulot. C’est tout. La musique se termine, tu es désormais en sous-vêtements. Tu quittes la scène, fuyant ces regards qui te dégoûtent, tu te sens souillée, comme toujours, mais tu es habituée, tu fais avec, pas le choix. C’est comme ça. C’est le seul moyen de gagner de l’argent, d’avoir de quoi vivre. Tu te reposes dans les vestiaires. T’as fais ta prestation, tu vas pouvoir rentrer chez toi, à moins d’être demandé pour un show privé. Manque de bol, c’est le cas. T’es à peine changé que ton patron vient te voir. Un client régulier, toujours le même. C’est l’un des clients que tu vois le plus souvent. T’as l’habitude de le voir maintenant. Chaque fois, c’est toi qu’il demande. Pourquoi? Tu l’ignores, les autres filles sont tout aussi jolies que toi, si ce n’est plus, mais c’est toujours toi. T’as pas le choix, tu le fais, si tu veux ta paie tu dois le faire. Tu te changes de nouveau avant de te rendre dans l’une des pièces réservée aux shows privés. Tu connais ses goûts maintenant,t’as choisis ta tenue en conséquence. Tu arrives dans la pièce, le client est déjà installé, tu fermes le rideau derrière toi. C’est une petite pièce, tu es bien plus proche du client, pour son plus grand plaisir sans doute. Tu t’installes, le client lui est assis dans un canapé rouge, tout ce qu’il y a de plus confortable. Tu commence ta prestation, commençant lentement, au rythme de cette musique qui est lente, sensuelle… Les jeux de lumières donnent une ambiance tamisée. Tu commences par enlever lentement tes gants que tu jettes au sol. La musique s’empare de toi, tu tentes d’oublier le reste, même cet homme pour lequel tu fais ce show, tu te laisses aller tout simplement. Le minuscule bout de tissus qui te sert de haut suit tes gants, dévoilant ta poitrine encore maintenu par un soutien-gorge en dentelle noire. Tu t’approches de ton client, t’installant sur ses genoux, bougeant toujours au rythme de la mélodie, sensuellement… Tu rapproches ton visage du sien avant de murmurer à son oreille:

-Tu aimes ça? tu demandes d’une voix sensuelle avant de te lever.

Tu fais glisser lentement, très lentement ce short ridiculement minuscule. Tu te retrouves en sous-vêtements. Ta culotte est en dentelle, elle aussi, noir, minuscule, comme le reste. Tu lèves un pied, puis l’autre, d’un coup tu pousses le short au loin. Tu t’approches de nouveau de cet homme, tu continue tes mouvements. Tu es tout près de lui, si bien qu’il peut voir le moindre détail de tes mouvements, il peut profiter pleinement du spectacle. Tu te rapproches encore, tu prends de nouveau place sur ses genoux, bougeant sensuellement tes hanches alors que tu es assise sur lui, ton regard plongé dans le sien. Tu t’approches à nouveau.

-Tu en veux plus? tu lui susurre à l’oreille tandis que tu continue tes mouvements de hanches.

Tu te laisses aller, tu oublies tout le reste, tu oublies que ce que tu fais te répugnes, tu te laisses simplement aller, comme si c’était quelqu’un d’autre, comme si tu n’étais que spectatrice. Six ans, tu as l’habitude depuis...
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
 
I'm just your distraction ft Brigdam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Idée pour distraire le forum :)
» Pub Doritos ( Distraction )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
raining in tokyo ☆  :: tokyo -- 東京 :: shinjuku :: kabukichō-
Sauter vers: