AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
RIT a ouvert ses portes, bienvenue à vous les choux. :coucou:
des bisous d'amour sur vous les petits chats, on vous aime.
venez participer au festival umematsuri pour le plaisir ! :squish:

Partagez | 
 

 Alors petit pays on s'envole quand. - Cillian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: Alors petit pays on s'envole quand. - Cillian   Dim 10 Déc - 20:55


mcdouglas cillian

nom -- mcdouglas. prénom -- cillian. Vous avez l'écosse qui résonne à l'infini lorsqu'on prononce son patronyme. Il l'aime son prénom, même si on ne le prononce jamais correctement. Cela lui donne des airs spéciaux. Tout est bon à prendre. Il faut également noter que son pseudo en tant que tatoueur est Midnight Special. . âge -- Il a 32 ans, il est dans la meilleure partie de sa vie et il le sait. date et lieu de naissance -- Il est né à Perth, un jour froid et glacé d'hiver. C'était le 12 Février 1985. La légende veut que sa mère a frôlé la mort ce jour là, et qu'il est fils unique car il a pris toute possibilité de fratrie à sa mère, en venant au monde. origines -- il est écossais. métier/études -- Cillian est officiellement tatoueur. Il gagne bien sa vie, ses dessins sont psychédéliques, colorés, bourrés de références geek, sombres, et admirables. Il aime par dessus tout dessus tout tatouer ses dessins érotiques. Ils vont à toutes les peaux, il aime détendre les moeurs et briser les tabous. statut civil -- Il est célibataire depuis une semaine. Avant cela, il était avec cette très jolie fille, qui répondait au nom d'Abigail, et qu'il fréquentait depuis le lycée. 15 ans de vie commune balayée. orientation sexuelle -- Cillian est bisexuel. Il ne s'est jamais posé la question, il a toujours été entouré de tout type de gens. traits de caractère -- dévoué -
terre à terre - volontaire - courageux - violent - borné - créatif - souriant
- chaleureux - précis - égoïste - secrètement solitairegroupe -- mikasa ackerman maintheme -- so unsual - mars today.

Take your broken heart, make it into art.

さようなら

J'ai 10 tatouages.
Vraiment ? J'imaginais plus pour un tatoueur.
Non, je prends mon temps, j'ai pas envie d'en faire plein d'un coup et de plus avoir de place après.
Est-ce qu'ils ont tous une signification ?
J'ai envie de dire que oui, mais j'crois que certains veulent plus rien dire, et que d'autres n'ont jamais été clairs.


Le premier. C'est un poignard sur l'avant bras. Il l'a fait sur un coup de tête, il avait seize ans, il a falsifié sa carte d'identité pour passer chez le tatouer. Un gars honnête, qu'il est retourné voir plusieurs fois. C'est lui qui a fait sa petite bouteille. Ca viendra après.
Il est pas particulièrement beau ce poignard. Il est même pas très bien fait à vrai dire. Pourtant il l'aime, c'est peut-être son tatouage préféré. Il n'a qu'une vague signification, il fait dire, approchez moi si vous voulez, je sais me défendre. Il a aussi des valeurs de talismans, comme un charme protecteur, une violence sourde, qui n'éclate pas, jamais, et reste tranquillement endormie.

Le second. C'est un noeud de pendu sur les côtes. Il a été fait plus tard, il avait 22 nas, il était en Irlande en voyage avec ses potes de lycée. Il a moins d'amour, moins de joie en lui, et pour cause. Quelques jours avant de partir, il a été témoin d'un braquage, dans une épicerie toute pourrie. C'était un flic, avec son arme de ronde, qui regardait autour de lui avec un air hagard. Il était taré, il a commencé à tirer sur tout et n'importe quoi. Il a descendu un type, deux nanas, et il a blessé un gosse. Il se souvient vaguement du sang, aujourd'hui ce sont des souvenirs oubliés.
Le cerveau est capable d'effacer les traumatismes, il en est certain. Sion il ne serait arrivé à rien.
Il y avait quelque chose d'incroyablement beau et terrible, dans cette balle qui a touché son voisin, qui l'a épargné. Dans cette balle qui aurait pu se coller entre ses deux yeux, et qui pourtant l'a évité, par un miracle sans nom.
Ce tatouage, quelque part, lui rappelle chaque jour sa chance. Sa chance ne pas être mort.

Le troisième. Celui ci a été fait quelques mois après le second. C'est une main tenant une fleur en one lign tatouée sur l'arrière de son bras. Il lui rappelle quelque chose.
Quelque chose de doux et de violent.
C'est niais, mais c'est l'amour, évidemment.
Parce que rien au monde n'est pareil à un coup de poing et à une caresse. Et il l'aime son Abigail.
Ce tatouage, cette rose, elle est pour elle. Plus tard, il s'en voudra, il voudra s'en arracher la peau, et pourtant.
Pourtant ce tatouage aussi il l'aime, il le trouve beau, et fin, comme lui à ses heures perdues lorsqu'il a trop bu et qu'il déblatère sur la vie, la politique, le monde, le réchauffement climatique, l'art, le débat éternel de pop corn sucré salé et ces autres merdes sans fin ou tout le monde croit avoir raison.
Il a raison quand il dit qu'il regrette ce tatouage. Il a aussi raison quand il dit que s'il remontait le temps, il le referait.

Le quatrième. Il s'agit d'une bouteille de marin, dans laquelle vogue un bateau sur une mer déchainée. Il est tatoué sur son bras gauche, il se l'est fait faire lorsqu'il avait 23 ans. Clairement, ce tatouage fait référence à son penchant pour l'alcool. Quand il était jeune, qu'il était au lycée en soirée et qu'il buvait à en perdre haleine et à en vomir sa vie dans les chiottes de ses potes, il se disait qu'avec le temps en vieillissant, ça passerait. Mais ça ne passe pas, et année après année, il aime toujours autant boire, si ce n'est plus.
et puis vient le jour où il se dit qu'il va arrêter, et pour se le prouver, il se fait tatouer cette belle bouteille, comme un avertissement des marins qui ont fini à le mer.
Spoiler : ça n'a pas marché, il boit toujours autant.

Le cinquième. Ce sont quatre cartes à jouer, tenues par une main squelettique, tatoué sur sa cuisse droite. Il les a faite lorsqu'il avait 25 ans, il était déjà tatoueur depuis une ou deux années maintenant, il montait doucement en puissance.
Et à l'époque, ce qu'il avait de plus important n'était ni ses amis, ni sa chère petite amie, mais bien son père.
Son père est diagnostiqué d'un cancer lorsqu'il a 24 ans. Un cancer des poumons. On lui donne 5, 6 ans à vivre, pas plus.
Cillian décide alors de passer le plus de temps avec lui, il lui aménage une chambre d'amie dans son appart pas si grand, mais chaleureux, il lui tatoue des trucs pour l'aider à s'en sortir, et une fois tous les deux mois, ils vont au casino, et ils perdent beaucoup d'argent, mais ils sont heureux. Et ces cartes là, qu'il se fait tatouer, c'est une sorte d'ironie, contrecarer le sort. Faire tenir des cartes par un cadavre, ça lui semblait drôle à l'époque. Toujours autant maintenant, même si son père n'est plus là.

Le sixième. C'est un testament sublime, une envie d'étrange, et de folie éternelle. Et tout cela pour son père.
Il n'a pas réfléchi, il a pensé, mais où est passé mon père, maintenant qu'il a disparu. Maintenant que je l'ai perdu. Il s'est dit, quelque part, il redevient poussière, poussière dans les étoiles.
Son père avait parfois les cheveux gominés, comme là, sur le tatouage, derrière son molet.

Le septième. La poésie est dans la rue, avec un verre de vin, sur la côte opposée. Il l'aime bien celui-ci aussi. Il n'est pas si mauvais, il parle de cette période, lorsque, pendant quelques mois, l'année de ses 27 ans, il n'avait plus de chez lui. Abigail était partie faire ses études pendant un an à l'étranger, et il se gardait bien de lui en parler. Sa mère aurait pu l'aider, mais non, il a préféré se débrouiller.
Il vivait dans le studio de tatouage dans lequel il travaillait, il n'avait plus assez pour être logé quelque part. Finalement voila, il en a vu des belles choses lorsqu'il était SDF, lorsqu'il était contraint et forcé de se balader la nuit dans les rues, parce que c'était ça ou le froid d'un studio de tatouage. Parfois, il trainait dans les bars, les bars gay du fin d'Edimbourg, un endroit sombre que l'on déconseille aux enfants, évidemment. Il se faisait payer des bières il s'arrangeait pour rentrer chez un mec, et comme ça, il dormait ailleurs que sur une table de tatouage ou sur un sol froid. En contre-partie, évidemment, il devait s'envoyer en l'air.
Ce n'est pas de la prostitution, il ne le voyait pas comme ça. Il n'avait pas vraiment le choix, et il aimait. C'était un peu de la poésie, sans doute.
Quelque part aussi, il s'est juré de ne jamais tromper sa chère et tendre avec une femme, alors de sa vie, il n'a connu qu'une paire de seins.

Le huitième. C'est un visage de femme sortant de l'eau. C'est une belle jeune fille, tatouée à jamais dans son dos. Il s'agit d'Abigail. Il ne sait pas pourquoi, à ses 29 ans, alors que la chance lui souriait de nouveau, que son pseudonyme n'était plus si inconnu (Midnight special, dans les conventions un peu partout dans le monde), il s'est dit qu'il allait se l'inscrire dans la peau, cette jolie brune aux yeux sombres, au regard mutin, et à la personnalité, dans le fond trop négative.
Ce visage sortant de l'eau, c'est elle, lorsqu'il sort de la piscine de chez ses parents, au carrefour entre Juillet et Aout. Une maison dans le Sud de la France, complètement perdue entre les rochers et les villages abandonnés des touristes. Elle nage vite et bien, il l'a dessinée des dizaines et des dizaines de fois, son corps étendu sous l'onde, et ses cheveux qui se plaquent en arrière.

Le neuvième. Il a 30 ans, y'a encore beaucoup de gens qui pensent qu'à 30 ans, on ne peut plus se faire de tatouages. Que ce n'est plus le moment, plus le lieu, qu'on est passé à un autre stade de sa vie. Pas lui.
Cette manchette est un caprice de tatoueur désabusé qui mène la belle vie, et qui ne sait plus quoi inscrire sur sa peau. Des fleurs. Pourquoi pas. Un bijou. Pourquoi les femmes devraient en avoir le monopole ? Une autre identité, un ornement, une beauté, de l'art pour l'art, et une décoration pour décorer un poignet.

Le dixième et dernier. Il vient d'être fait celui ci, il savait qu'il garderait son torse pour un grand projet. C'est un ami à lui qui a réalisé ces deux mains, sur son torse.
Ces mains elles veulent en dire beaucoup, et pourtant étrangement, on peut résumer leur portée en quelques mots. C'est un univers en soit, l'alpha et l'oméga, l'accomplissement de sa vie. Vraiment, il en parlerait des heures.
Alors contentons nous de peu.

La capacité à créer.

deuxième visage

t'aimes quoi dans la vie sinon ? -- j'aime l'art maggle (c'est large, j'adore la sculpture, surtout en france, et j'aime le cinéma beaucou)plutôt sushis ou ramens ? -- c'est même pas une question à poser, SUSHIS BIEN SUR et le forum, tu trouves qu'il est beau comment ? -- j'ai déjà dit à Laura mais omfg il est incroyablement beau, vraiment, c'est du bonbon pour les yeux :meeuh:  crédits -- ici.

Code:
<buzy>andrew garfields </buzy> mcdouglas cillian


Dernière édition par McDouglas Cillian le Mer 13 Déc - 18:42, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Alors petit pays on s'envole quand. - Cillian   Dim 10 Déc - 21:00

JOTEM
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Alors petit pays on s'envole quand. - Cillian   Dim 10 Déc - 21:02

REIKO T'AS DIT QUE CHARLIE C'ETAIT LE NOM DE MON CHIEN ??? :v: :v: :v: :v:
j'espère que t'as pas changé pour ça mdr

bienvenue :kya:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

東京住人

avatar : choi minho.
multi : reiko le boloss.
crédits : neon astral.
messages : 272
date d'inscription : 09/12/2017



âge : 28 ans.
métier : photographe.
les amours : marié - troublé, aimant deux fois trop.
quartier : chiyoda.


MessageSujet: Re: Alors petit pays on s'envole quand. - Cillian   Dim 10 Déc - 21:19

ah la vache.
cette barbe de compet.
te sied si bien au teint. :luuv:

- - - - ☆ - - - -

basic instinct -- je sais que je ne rencontrerais plus jamais rien ni personne qui m'inspire de la passion. tu sais, pour se mettre à aimer quelqu'un, c'est une entreprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

東京住人

avatar : jeon jungkook.
multi : //
crédits : queenshady.
messages : 408
date d'inscription : 16/11/2017



âge : vingt-deux ans que le feu brûle, le même incandescent qui traverse les veines.
métier : petit prodige aux doigts de sang qui explosent les cordes & qui composent les mots qui font penser ; qui font s'aimer ; qui font hurler. (guitariste des tokyo b a n s h e e s)
les amours : cœur bien trop maladroit, qui ne demande qu'à savoir aimer - qu'à être aimé.
quartier : //


MessageSujet: Re: Alors petit pays on s'envole quand. - Cillian   Lun 11 Déc - 21:21

omg, andrew, my heart, si je m'attendais à le voir ici. :oulala: et cette barbe lui va si bien ! j'ai vraiment hâte de voir ce que tu vas en faire. bienvenue sur rit !!

- - - - ☆ - - - -

take a sad song
and make it better

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Alors petit pays on s'envole quand. - Cillian   Lun 11 Déc - 22:11

hanae ; oué je sais héhéhéhéhéhé :slt: :slt:

tsubame : je n'en savais rien JE LE JURE :russe: :russe: j'ai changé pour un truc plus scottish vois-tu ? :russe:

kohaku : toi mes icones te vont bien au teint What a Face :slt:

kaze : déjà j'adore ton prénom, kaze c'est simple mais toujours joli :kya: :kya: j'espère que ça te plaira héhéhéh

merci pour vos gentils messages :leuv: :leuv:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Alors petit pays on s'envole quand. - Cillian   Mer 13 Déc - 19:27

Cilian m'a dit que sa fiche était finie, du coup je vous le demande : validez-le ! Sa fiche est parfaite :soft:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Alors petit pays on s'envole quand. - Cillian   Mer 13 Déc - 20:09

bienvenue

très bon choix de personnalité,
c grave cool de le voir ici

si tu as besoin n'hésite pas
Revenir en haut Aller en bas
avatar

東京住人

avatar : choi minho.
multi : reiko le boloss.
crédits : neon astral.
messages : 272
date d'inscription : 09/12/2017



âge : 28 ans.
métier : photographe.
les amours : marié - troublé, aimant deux fois trop.
quartier : chiyoda.


MessageSujet: Re: Alors petit pays on s'envole quand. - Cillian   Mer 13 Déc - 21:24

j'aime bcp trop comment t'as organisé ton histoire - pis le petit dialogue du début. :*-*: hâte de vous voir avec hanae. :perv:

Oulala, bravo petit chat tu as passé la première étape ô combien difficile qu'est celle de la fiche. :musique: La fierté est grande, et la joie aussi. Va pas croire qu'on compte te laisser tranquille pour autant, non, t'as juste à passer dans ces quelques coins, et enfin tu pourras écrire tranquillement. Tout d'abord il te faudra passer dans les recensements puis les liens pour pouvoir poser tes valises définitivement. :shyy: Tu peux aussi faire un tour du côté des portables ainsi que du pokédex !
Du reste, le flood est à ta disposition ainsi que la CB, et n'oublie pas qu'en cas de besoin, le staff est là si tu as des questions. :luuv:

バイバイ !

- - - - ☆ - - - -

basic instinct -- je sais que je ne rencontrerais plus jamais rien ni personne qui m'inspire de la passion. tu sais, pour se mettre à aimer quelqu'un, c'est une entreprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Alors petit pays on s'envole quand. - Cillian   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alors petit pays on s'envole quand. - Cillian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le village petits malins
» Etre cinéphile, ça veut dire quoi?
» Démonté
» [Collection] Mon roman d'amour (Ed. Livre Moderne)
» petit pays au feutre alcool.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
raining in tokyo ☆  :: cimetière :: l'avant :: les fiches-
Sauter vers: